les whey et les labels de qualités

Nous allons parler des fabricants et des différents types de whey qui existe sur le marché ,en parlant de fabricants je veux dire les fabricants de la matière que vos marques favorites utilisent.
Un des premiers compléments conseillé est la whey, il y a pleins d’études à son sujet, je laisserais aux scientifiques le soin dire si elle est efficace ou non car j’en suis pas un. Ce qui est intéressant est de faire comprendre que derrière ce simple mot ce cache beaucoup de types de whey et des fabricants ayant leur technologie pour les produire.
la plupart des « youtubeurs » « experts » ou « blogueurs » d’internet vont vous classifier la whey en catégories 3 catégories.

WHEY CONCENTRATE
WHEY ISOLATE
WHEY HYDROLYZED

Basiquement c’est juste mais ce que ne savent pas ces « experts » c’est le nombre de sous-produits par catégories, et j’entends par sous produits pas un classement uniquement de sous type par exemple whey concentrate avec 8% de lactose mais des méthodes de fabrications et donc de qualités.
posons sur la table différents éléments qui affecteront les types de sous produits et leur qualités. Il existe donc des whey qui proviennent de
• Vaches sous hormones
• Vaches nourrient aux OGM
• Vaches sous antibiotiques
• Des vaches sous antibiotiques
• Du lait avec des perturbateurs endocriniens
• Pesticides dans l’alimentation
• lait bio

Ces facteurs sont à prendre en compte pour la partie du lait, ensuite ci-dessous on obtiendras suivant la sources du lait et l’origine de la whey

• Whey bio
• Whey native ou fromagère
• Whey ayant des GMP (GLYCOMACROPEPTIDES)

Puis différents procédés de filtrages

Ultrafiltration
Est le procédé préféré utilisé pour extraire des protéines de lait utilisées dans la fabrication de concentré de protéines de lait. Ce processus de concentration utilise des degrés de pression différents pour forcer la matière liquide à travers une membrane poreuse avec des trous qui ne sont que des nanomètres de diamètre. Les grandes protéines ne peuvent pas traverser les trous minuscules et sont piégées sur la membrane puis recueillies. Ces protéines de lait concentrées subissent une evaporation puis un séchage par pulvérisation, ce qui se traduit par une poudre

Microfiltration
Sépare la protéine des glucides et de la graisse à travers un processus naturel, non-chimique qui utilise des filtres pour séparer la protéine en fonction de la taille, tout en maintenant la majorité des fractions bénéfiques.

Cross-flow microfiltration
Est similaire à la microfiltration et à l’ultrafiltration, mais prend un peu plus de temps, permettant une séparation encore meilleure de la protéine pour fournir une protéine plus pure (concentration en protéines plus élevée) et maintenir les sous-fractions. Le procédé CFM utilise une technique de microfiltration à basse température qui permet de produire des teneurs très élevées en protéines (> 90%), la rétention de sous-fractions importantes, des teneurs extrêmement faibles en matières grasses et en lactose, pratiquement sans protéines dénaturées. CFM est un procédé naturel non chimique qui utilise des filtres en céramique de haute technologie, contrairement à l’échange d’ions qui implique l’utilisation de réactifs chimiques tels que l’acide chlorhydrique et l’hydroxyde de sodium. CFM contient de grandes quantités de calcium et de faibles quantités de sodium.

Metalfiltration
Élimine toutes les impuretés de la protéine pour créer une poudre de protéine plus pure.

Ion-exchange chromatography
Utilise des produits chimiques tels que l’acide chlorhydrique et l’hydroxyde de sodium pour séparer la protéine. Ce processus est souvent utilisé avec des protéines de lactosérum pour produire la teneur en protéines la plus élevée de toutes les protéines de lactosérum. L’inconvénient est le fait que certaines des sous-fractions bénéfiques peuvent être perdues.

Hydrolisis
Implique la séparation de la protéine en peptides (petits fragments de protéines de seulement quelques acides aminés de long). L’hydrolyse utilise de la chaleur et / ou des enzymes pour casser certaines des liaisons d’acides aminés dans la chaîne de protéine pour créer des protéines plus courtes et permet à la protéine d’être digérée et absorbée plus rapidement dans le corps. Ce procédé est utilisé pour préparer l’hydrolysat de protéines de lactosérum, l’hydrolysat de protéines de caséine et certains isolats de protéines de bœuf.

Instantising
Est un procédé dans lequel la poudre séchée par pulvérisation est tout d’abord mouillée puis séchée à nouveau. Le degré de mouillage est étroitement contrôlé pour permettre aux particules de se coller ensemble et de former des agrégats avant le séchage. Dans ces produits, les petites particules sont fusionnées ensemble, mais les points de contact sont si peu nombreux que pratiquement toutes les surfaces sont disponibles pour mouiller. Les agrégats, cependant, sont suffisamment stables pour empêcher l’agglomération lorsqu’ils sont agités dans l’eau ou un autre fluide. Cela crée des poudres de protéines qui se mélangent facilement en fluide sans le besoin d’un mélangeur.

Microencapsulation
Est une technologie très avancée, qui fournit une action à libération prolongée. Cela est généralement fait en mélangeant la protéine avec de l’huile chauffée, comme l’huile de soja, qui recouvre les particules de protéines et leur donne un taux de digestion plus lent.

Donc résumons nous avons des sources de lait different (hormones,antibiotiques,etc) avec différents procédés de filtrages, ajouté à cela les techniques commerciales comme le blanchiment, le redatage, le mélange de différentes sources de whey voir l’ajout d’autres sources protéiques comme le collagène.

La vous comprendrez pourquoi je donne de l’importance aux labels de producteurs reconnus tels que

Lactalis avec ces marques Pronativ, Flowhey, Prolacta, Lactowell, Caralac etc…….
Glanbia avec Hydrovon, Avonlac, Provon, Solmiko etc………
Carbery  avec Optipep, Carbelac, Isolac etc……….
Fonterra avec SureStart, Nzmp etc……….
Dmv avec Nutriwhey, Refit, Lactoval, Hyvital etc…….

etc..car il y a vraiment beaucoup de fabricants.

Une partie de ses fournisseurs se retrouvent en association
http://ewpa.euromilk.org/about-eda/members.html

donc tout discours de marques qui disent, on ne communiquent pas nos sources de nos ingrédients est assez amusant étant donné qu’ils sont en association.
Le seul intérêt est de ne pas à devoir divulguer quel protéine est utilisée car même si ces fournisseurs ont des produits labélisé pour les produit supérieur, ils ont des produits non labélisé et finalement très banal
Donc si vous êtes curieux demandez à votre marque favorite quels ingrédients sont utilisés, et toutes réponses vagues et non précisent vous donneras une idée de la qualité car quand on a de la qualité, on la mentionne.
Je tiens à rappeler que même le Macdonald communiquent sur l’origine de leur ingrédients ce qui fait réfléchir…………..

aprés tous cela la question réelle que devrait se poser chacun est ………..pourquoi aucun sponsorisés athlètes ou youtubeurs n’est capable de donner l’ingredient principale de l’usine de leur marque ou de l’usine qu’ils ont visité? est*ce si dure de faire un tout petit peu de transparence?

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *